De Villar Loubière au refuge des Souffles
Villar-Loubière

1. De Villar Loubière au refuge des Souffles

Faune
Géologie
Histoire et architecture
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Belle montée face au chaos géologique des Arraches.

En été, la montée au refuge des Souffles est digne d'une promenade dans un jardin botanique avec tout son cortège d'insectes qui lui est indissociable.On a vraiment l'impression de partir gravir les sommets avec la Cime d'Orgière qui surplombe le sentier tout au long de l’ascension.

Tommy Bulle


Description

Depuis le Parking, remonter la route du village jusqu’à la fontaine. Prendre à gauche jusqu’à rejoindre un chemin en terre. Le début de la randonnée est marqué par des panneaux de signalétique du parc national. Suivre le chemin qui est signalé avec un pictogramme GR et passer sur une petite passerelle. Sur le versant opposé, les Arraches se dévoilent peu à peu. Le sentier monte jusqu’à arriver à un croisement où se trouvent des pancartes signalétiques. Prendre à gauche, traverser quelques pierriers suivis d’un petit massif de feuillus. Après un dernier raidillon où coule une petite source, le refuge se découvre aux yeux du randonneur. Rejoindre le refuge n'est alors plus qu'un jeu d’enfant !

  • Départ : Villar Loubière
  • Arrivée : Refuge des Souffles
  • Communes traversées : Villar-Loubière

Les 6 patrimoines à découvrir

  • Histoire

    Le moulin de Villar-Loubière

    En entamant votre montée soutenue vers le col de la Vaurze, ne rater pas le curieux moulin du Villar, recouvert par la végétation. Construit en 1838, ce patrimoine d'antan a été parfaitement conservé avec sa curieuse roue horizontale. Il fonctionnait d'ailleurs encore commercialement il y a une cinquantaine d'années. On y traitait le blé, mais aussi les noix et le colza. Restauré en 1979, c’est le dernier moulin en état de marche du Valgaudemar.

  • Géologie et géographie

    Arraches

    Depuis le refuge ou lors de la montée, une formation géologique particulière, sur la rive opposé au dessus de l’ancien hameau des Peines peut attirer votre attention. Se sont des roches d’origine sédimentaire coincées au milieu de formations cristallines qui présentent une forme d’érosion en draperie donnant l’impression qu’un tigre géant a donné des coups de griffes dans la roche. Cette morphologie particulière lui a valu le nom d’Arraches.

  • Pastoralisme

    Brebis en estives

    Vous pourrez rencontrer au cours de votre balade des brebis en estives dans les alpages. Ce pastoralisme est ancien, pour preuve les enclos en pierres sèches appelés jas que vous pourrez remarquer ainsi qu’un abris sous roche vers le Clot. Les brebis actuellement en alpage sont issues d'élevage de la vallée ou du Bas-Champsaur.

  • Faune

    Tétras lyre

    La limite supérieure de la forêt est propice à rencontrer le tétras lyre. Faisant confiance à son plumage terne la poule reste camouflée dans la végétation, il est très difficile de l’observer. Par contre les coqs noir et blanc avec des « sourcils » rouges sont moins discrets surtout pendant la période de reproduction où leur roucoulements et chuintements résonnent dans la montagne tôt le matin.

  • Flore

    Variété des milieux

    Cette randonnée est un résumé de l’adret du Valgaudemar. Elle commence dans des éboulis chauds plus ou moins végétalisés. Permet ensuite de cheminer entre pelouses, landes à genévrier myrtille, raisins d’ours…. Puis les sorbiers, alisiers et amélanchiers annoncent la reconquête prochaine de la forêt. Plus haut la hêtraie fait de l’ombre aux randonneurs, puis un joli mélézin annonce la limite supérieure du milieu forestier pour laisser place à des landes et pelouses d’altitudes. Le lac Lautier et les mares associées sont un refuge aux espèces aquatiques. Au dessus c’est le domaine du rocher et des chamois.

  • Flore

    Variété floristique

    L’exposition, la nature des terrains, l’altitude … occasionnent une grande variété floristique le long de l’itinéraire et surtout dans les pentes en dessous du refuge. Marjolaine, lis, laser, joubarbe, sedum, gentiane, ancolie, aconit …et bien d’autres sont au rendez vous.


Profil altimétrique


Recommandations

Être prudent au début du sentier lors du passage de quelques à-pics et se méfier de chutes de rochers en cas de fortes pluies.


Lieux de renseignement

Maison du Parc du Valgaudemar

Ancien Asile Saint-Paul, 05800 La Chapelle-en-Valgaudemar

http://www.ecrins-parcnational.fr/valgaudemar@ecrins-parcnational.fr04 92 55 25 19

Information, documentation et un espace d'accueil avec des expositions permanente et temporaires. La maison du Parc est labellisée «Tourisme et handicap». Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

En savoir plus

Accès routiers et parkings

De la route nationale N85, bifurquer en direction de Saint Firmin, suivre la Chapelle en Valgaudemar et s'arrêter à Villar Loubière.

Stationnement :

Parking au bord de la D 985 A. Si pas de place, parking au centre du village.

Source

Parc national des Ecrinshttps://www.ecrins-parcnational.fr

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


Actualités sentiers